Vélo et santé

Il est aujourd’hui établi que l’activité physique est un facteur de prévention de certaines maladies chroniques. En effet, la sédentarité est reconnue comme un facteur de mortalité et favorise le surpoids et l’obésité. L’activité physique est également bénéfique pour la santé en ce qu’elle permet de prévenir ou de contribuer à traiter certaines maladies cardio-vasculaires et a un effet préventif démontré sur plusieurs types de cancer.

Face à l’augmentation des maladies liées à la sédentarité, de nombreux rapports scientifiques ont démontré la nécessité d’une activité physique régulière, comme la pratique du vélo ou de la marche1. Ces modes de transports actifs conviennent en effet à presque tout le monde et peuvent aisément s’intégrer dans un emploi du temps même chargé, par exemple lors des déplacements quotidiens.

De plus, la promotion des déplacements à vélo, qui n’émettent pas de polluants nocifs pour la santé, permet, par la réduction des déplacements motorisés, d’améliorer la qualité de l’air et ainsi de réduire le risque de maladies respiratoires.

Pour ces diverses raisons et dans le but de sensibiliser la population aux bienfaits sur la santé des déplacements à vélo, l’association le Vieux biclou propose un atelier itinérant appelé « Roule santé ». Cetatelier comprend un stand d’information présentant les divers enjeux liés au vélo et à la santé, ainsi que les outillages nécessaires à l’entretien et aux petites réparations des vélos des collaborateurs et des visiteurs.

Le développement de l’atelier itinérant « Roule santé » a été financé par l’ARS au titre de la mission « Promotion de la santé, prévention des maladies, du handicap et de la perte d’autonomie ».

1La Stratégie nationale de santé 2018-2020 prévoit d’ « encourager la pratique d’une activité physique à tous les âges de la vie, notamment grâce au développement de l’offre de pratique, à des aménagements de l’espace public favorisant le temps passé dans les espaces de nature et le développement des mobilités actives, dont la marche et le vélo pour les déplacements du quotidien.» (p.13)

*Sources: INSERM – Illustration: ©javieruiz – Réalisation: Terre Nourricière