Cyclistes, brillez!

A vélo, la lumière c’est la vie ! Les journées deviennent plus courtes et la nuit tombe plus vite.. Cyclistes, pensez à votre sécurité! Ce n’est pas parce que vous voyez que vous êtes vus ! Et pour bien être vus, autant s’équiper correctement, et au minimum être en conformité avec le code de la route. Que dit-il ce code de la route ?

En tout temps et à toute heure du jour, votre vélo doit être équipé de réflecteurs (ou catadioptres) :

  • à l’avant (blanc),
  • à l’arrière (rouge),
  • sur les roues et sur les pédales (orange).

La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante,

  • un feu de position à l’avant (émettant une lumière fixe jaune ou blanche),
  • un feu de position à l’arrière (émettant une lumière fixe rouge),
  • hors agglomération, un gilet de sécurité haute visibilité.

Pour une meilleure sécurité. Si le code de la route dit le minimum, voici quelques conseils pour une meilleure sécurité :

  1. Ne vous habillez pas en « ninja » et portez des vêtements clairs ou réfléchissants.
  2. Si vous avez le choix, préférez un éclairage fixe, alimenté par une dynamo et mieux encore une dynamo incluse dans le moyeu de la roue avant.
  3. Si vous avez opté pour la dynamo, assurez-vous que le feu rouge arrière reste allumé même à l’arrêt.
  4. Vous pouvez également vous équiper de pneus à bande latérale réfléchissante.
  5. Enfin, théoriquement, les feux clignotants sont interdits … mais on voit mal la police vous verbaliser pour avoir pris trop de précautions.

Dossier complet de la FUB: https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Eclairage/dossier_eclairage_fub.pdf

4 réflexions sur « Cyclistes, brillez! »

  1. Bonjour,
    Concernant le point 5, depuis avril 2016 l’éclairage clignotant arrière est autorisé.
    L’article R413-25 du code de la route a été modifié de « Les feux et signaux ne peuvent être à intensité variable, sauf ceux des indicateurs de direction et du signal de détresse.  » en « Les feux et signaux ne peuvent être à intensité variable, sauf ceux des indicateurs de direction, des feux de position arrière, des feux stop, des feux de brouillard arrière et du signal de détresse.  » par le décret 2016-448.

  2. Bonjour Chiara,
    Cette mise en garde me semble très bien ficelée !
    Peut-être, pourrait-on y rajouter le fait de privilégier à l’achat un bicycle muni de pédales ou les catadioptres sont intégrés des 2 cotés.
    En cas de panne de la lumière rouge arrière (qui ne préviendra pas) cela évitera le plus souvent un risque d’accrochage de tous les véhicules motorisés.
    Voilà ! C’était ma minuscule contribution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.