10e Rencontres de l’Heureux Cyclage : c’est parti!

C’est parti pour Bayonne ce jeudi 8 en fin de matinée. En caisse, oui, quand même plus pratique pour emporter les vélos avec soi. Au final, l’échappée montpelliéraine était composée de 5 personnes :  les salariés Thierry, technicien mécano (déjà assis à l’arrière) et Jean Marie, animateur d’atelier, avec son beau T-shirt de poker. Au volant : Philippe; en copilote Marylène; à la navigation enfin William, vice-président, qu’on devine entrant par la porte latérale. Dominique et Richard ont finalement fait faux-bond à cause de leur charge de travail.

Les 10èmes Rencontres de l’Heureux Cyclage, le réseau national des ateliers vélo participatifs et solidaires ont lieu à Bayonne en ce moment du 8 au 11 mars 2018, à l’invitation de nos amis de l’atelier Txirrind’ola*

Txirind'ola, l'atelier bayonnais, hote des 10e rencontres annuelles du réseauLes Rencontres, il faut les vivre une fois au moins!

Le Vieux biclou vous encourage à y aller en prenant en charge les coûts de transport et une partie des frais de participation : inscription, hébergement, restauration (dans une certaine limite budgétaire au prorata du nombre de participants).

Une petite idée du programme iciAdhérent du Vieux biclou, vous êtes intéressé? Contactez-nous!

*Txirrind’ola, ça veut dire quoi ? Réponse de Pascal, l’un des 2 cofondateurs : Txirrind’ola, si on veut avoir une traduction rapide, c’est une contraction de « Txirrindula », le vélo, et de « ola », le local, l’atelier.

Gap 2017 : les rencontres du réseau!

Pour leur 9eme édition, les rencontres de L’Heureux Cyclage auront lieu à GAP (Hautes-Alpes) du jeudi 30 mars au dimanche 2 avril.

On vous encourage à y aller : c’est revigorant! (pour vous faire une idée) Et pour vous y aider, le Conseil d’administration du Vieux biclou a décidé de prendre à sa charge tout ou partie de vos frais (voir à l’atelier).

Gap, c’est là, à environ 300km du Vieux biclou.

Le programme

  • Jeudi 30 mars : accueil des participants autour d’un jeu de piste, et débat public sur le cyclotourisme à partir de 18h30. Soirée détendue.
  • Vendredi 31 mars : ateliers de discussion tout au long de la journée (PROGRAMME DÉTAILLÉ ICI), puis départ en Véloparade vers « la colo », à 1 heure de vélo. Le soir : animations, jeux, projections, sérigraphie…
  • Samedi 1er avril : blagues, assemblée générale ordinaire totalement extraordinaire, suivi de concerts.
  • Dimanche 2 avril : réunion du Conseil d’administration, groupes de travail, embrassades et rentrage chez soi.

Les rencontres sont ouvertes à toutes et à tous, mais il est obligatoire de s’inscrire.

Participation et inscription ici

A vos !

Un peu plus

la mobilisation pro-vélo porte ses fruits

Subventions nationales des réseaux : victoire … partielle

Communiqué du 22/12/16 : L’Heureux Cyclage reçoit le soutien du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer

Le 8 décembre dernier, L’Heureux Cyclage co-signait une lettre ouverte pour interpeller Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer chargée des Relations internationales sur le climat au sujet du devenir de 6 associations de promotion de l’usage du vélo. Ces dernières s’inquiétaient de ne pas avoir reçu de réponse de la part du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer concernant le renouvellement de leurs partenariats sous la forme de subventions pour leurs projets engagés en 2016.

C’est avec un grand soulagement que L’Heureux Cyclage a appris le 19 décembre qu’il allait bien recevoir le soutien du Ministère à la hauteur de sa demande. Concrètement, son aide financière s’élève à 40 000 € (45 % du budget de la structure) pour les trois grands projets de L’Heureux Cyclage :

  • l’appui à la gestion des ateliers vélo ;
  • l’appui à la coopération entre les ateliers vélo ;
  • les initiatives et actions au nom du réseau.

Ainsi, les services rendus par L’Heureux Cyclage pour la communauté et la promotion du cycle par la mécanique ont été reconnus. Le réseau se réjouit que ses activités aient été confirmées comme faisant partie des enjeux et prérogatives du Ministère liés aux thématiques de l’environnement et de la transition écologique. Par ailleurs, une convention biannuelle est en voie de signature afin que 2017, année de transition présidentielle, ne soit pas une nouvelle année source d’incertitudes pour la structure.

L’Heureux Cyclage remercie vivement tous les ateliers vélo et les partenaires qui l’ont soutenu pendant cette période difficile, en manifestant leur inquiétude et leur désarroi auprès de leurs élu·e·s et en partageant ces informations au plus grand nombre. Si aujourd’hui le réseau peut continuer à agir, c’est grâce à ce soutien qui le conforte dans le bien-fondé de ses missions. En début d’année prochaine, L’Heureux Cyclage proposera un courrier de remerciements et d’informations qu’il sera possible de transmettre aux personnes qui ont été sollicité·e·s pour leur relais.

La pratique du vélo et sa promotion peuvent prendre de multiples formes. Les 6 associations amoureuses de la bicyclette mènent des actions différentes mais complémentaires. L’Heureux Cyclage espère que les liens entre celles-ci ne seront pas fragilisés par cette période d’incertitudes.

 

Message envoyé le 21/12 par Olivier Schneider, Président de la FUB

Chers membres et sympathisants de la FUB,

Un grand MERCI! Grâce à vous, la FUB est sauvée! Merci d’avoir relayé la lettre du président à vos élus et d’avoir publié les communiqués de presse basés sur le modèle proposé! La méthode employée n’est pas celle que l’on aurait choisie dans un monde idéal – le dialogue posé et apaisé est toujours préférable – mais elle s’est avérée néanmoins efficace et a sans doute influencé l’arbitrage. Voir l’annonce d’autres mesures.

Je sors d’un long entretien avec le cabinet de la ministre. Je suis en mesure de vous confirmer que le soutien du ministère est acquis, à un niveau significatif, proche de celui attendu. Je tiens à vous remercier – chacune et chacun – pour la ténacité dont vous avez fait preuve, notamment dans la relance de vos élus. J’espère ne plus jamais avoir besoin de vous le demander dans une telle situation d’urgence. Par contre, cela doit nous donner des idées pour cette année électorale.

La situation que nous venons de connaître a démontré l’importance du monde associatif pro-vélo et sa capacité à se mobiliser au delà des clivages. Nous avons prouvé que nous sommes comme le vélo dans la circulation : en apparence discrets, petits, fragiles, peu nombreux, mais en réalité réactifs, agiles et puissants, qu’on se le dise !

J’ai une pensée émue pour l’AF3V et les DRC, qui – *apparemment *- ne bénéficieraient pas de financements de ce Ministère en 2016, suite à un examen approfondi des attributions de subvention par la ministre, pour vérifier leur adéquation avec les priorités ministérielles. Nous avons pourtant été solidaires et unis, j’ai d’ailleurs plaidé également leur cause tout au long de la semaine, que ce soit dans les médias ou auprès du cabinet. Je leur fait confiance, ils sauront rebondir. Ce sera douloureux.

Le refus marqué par le Ministère de l’Environnement d’être le seul à porter la politique cyclable – notamment sur le tourisme à vélo – est évidemment une très triste nouvelle. Mais une fois le choc absorbé, cela permettra peut-être, enfin, de valoriser le côté transverse du vélo, le faire connaître et reconnaître dans tous les ministères concernés : en charge du tourisme, de la santé, l’éducation nationale, le logement et j’en passe.

Cet épisode douloureux doit marquer une nouvelle page pour la FUB et plus largement le tissu associatif vélo français. Nous devons évoluer, pour nous mettre au maximum en conditions d’être à l’abri de telles situations dans le futur. J’invite d’ailleurs toutes les bonnes volontés à venir échanger à ce sujet durant les « ateliers de la FUB », qui permettront de préparer l’Assemblée Générale Extraordinaire de Nantes! Elles se dérouleront à Paris les 14 et 15 janvier. Inscrivez vous en ligne sur : http://www.fub.fr/fub/rencontres/ateliers-fub

Encore un grand merci, même si le vélo n’a pas récupéré totalement sa voix, on a évité le pire. Bien à vous! Passez de bonnes fêtes de fin d’année!

Olivier SCHNEIDER

président de la FUB fédération française des usagers de la bicyclette

+33 616 09 12 29

https://twitter.com/oschneider_fub

On peut en effet se réjouir du résultat de la mobilisation pour le financement public des réseaux pro-vélo, dont la FUB et L’HEUREUX CYCLAGE. Mais 2 des associations co-signatrices ayant été retoquées, l’AF3V et DRC, le combat pour la reconnaissance de la place du vélo ne fait que commencer.

 

 

Le vélo ne vaut-il pas quelques mètres d’autoroute?

Lettre ouverte à Ségolène Royal et Sylvie Banoun.

logo-lhc fub logo-depart-et-reg-cyclables logo-france-velotourismeht

En cette mi-décembre, toujours aucune nouvelle des subventions nationales 2016 attendues par 5 têtes de réseaux pro-vélo, dont la FUB et l’Heureux cyclage, auxquels le Vieux biclou adhère.

Le montant total de ces financements – soit la somme de 230 000 € – représente à peine l’équivalent de 37 mètres d’autoroute, ou 16 mètres de tram, ou encore 58 Vélibs

Voici la lettre ouverte adressée, le 8 décembre, au Ministère de l’Environnement.

  😡

Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, 
Madame la Coordinatrice Interministérielle pour le développement de la marche et de l’usage du vélo,

Vous le savez, le vélo est un mode de transport comme les autres. À la différence près qu’il est beaucoup moins cher et présente de plus nombreux bénéfices pour notre société. À l’échelle européenne, ses externalités directes et indirectes sont estimées à 513 milliards d’euros. Au niveau français, le report modal d’une voiture particulière vers le vélo ou le VAE fait économiser 5 000€/an aux ménages et la remise en selle des français permettrait de stopper la perte d’espérance de vie due à la sédentarité, la pollution, la dégradation de l’environnement, etc. Les itinéraires cyclables, supports de mobilité durable et de tourisme, sont créateurs d’activité économique, d’emplois non délocalisables et de tout un pan de services qui peuvent croiser d’autres champs comme l’économie sociale et solidaire ou l’économie circulaire. En cette période de pic de pollution généralisée en France, la solution vélo mériterait d’apparaître comme une grande cause nationale.

Depuis 2006, la pertinence du vélo était confirmée par la création de la coordination interministérielle pour le vélo. L’État organisait ainsi ses moyens pour une meilleure cohérence de l’action publique, constituant en parallèle un important réseau de partenaires publics, privés, associatifs, impliqués dans des missions d’intérêt général. Nos associations d’usagers (FUB, AF3V, L’Heureux Cyclage), de collectivités (DRC) ou de professionnels (FVT), assurent un important relais des politiques nationales sur l’ensemble du territoire français.

En 2015, alors même que la France préparait la COP 21, conclue par l’Accord de Paris sur le Climat, nous avions déjà été inquiets quant à l’appui de votre Ministère à nos actions. Les notifications de subventions n’ont en effet été transmises qu’en novembre, et certaines même en décembre. Nous pensions cette situation exceptionnelle et espérions une confiance retrouvée pour mener sereinement nos actions en 2016. La situation s’est au contraire aggravée. Le mois de décembre 2016 est déjà bien entamé et nous n’avons reçu aucune notification des subventions vélo dont les demandes ont été adressées depuis le début de l’année.

Nous sommes extrêmement surpris de la désinvolture du Ministère et de la Coordination vis-à-vis des actions menées par nos associations. Grâce aux engagements et aux énergies rassemblés en leur sein, nos structures accompagnent et assurent la promotion du vélo, rendent de véritables services aux citoyens, mènent des missions de service public, compensant quelquefois le désengagement de l’État sur des missions d’animation nationale (mission nationale véloroutes et voies vertes, marquage des vélos avec le Bicycode pour prévenir le vol par exemple).

Dans le contexte de l’Accord de Paris sur le Climat et des derniers engagements de la COP 22 pour des mesures concrètes de mise en œuvre, nous connaissons votre intérêt pour nos actions qui s’inscrivent totalement dans l’objectif de limiter la hausse des températures. En matière de transports, le vélo est sûrement le véhicule le plus climato-compatible.

La situation incompréhensible dans laquelle votre Ministère place nos structures est en contradiction totale avec les valeurs et les objectifs nationaux affichés par la France. Les atermoiements de l’État sur des subventions modestes, de bon sens et de portée nationale évidente, mettent aussi en cause 6 emplois au sein de structures déjà petites. Des associations aux budgets serrés ont engagé leurs actions 2016 sur la base de financements… qui ne seraient pas au rendez-vous ! Ces actions font l’objet d’investissements importants de notre part. A aucun moment au cours des derniers mois, le Ministère n’aura suggéré aux partenaires que nous sommes, d’envisager des alternatives. Aujourd’hui, sans les subventions de votre Ministère, nos projets sont rendus irréalisables et l’équilibre de nos structures est mis en péril en même temps que leur capacité à accompagner les politiques affichées par l’État. Votre silence toute l’année et l’absence de réponse en décembre font planer une menace imminente sur l’ensemble du mouvement vélo au niveau national.

La situation est donc grave. Le Ministère de l’Environnement, qui abrite en son sein une coordination dédiée aux modes actifs, ne serait-il plus en mesure de soutenir les organismes qui assurent une grande partie du travail en proximité ? Au-delà des effets humains, nous dénonçons le caractère affligeant de cette situation totalement inédite. Nous souhaiterions connaître les raisons de ce « traitement de faveur ». Êtes-vous réellement prêtes à endosser la responsabilité de cette Bérézina ? Si tel est l’objectif du Ministère, nous en serions totalement ébranlés, car au-delà des postes, nous aurions à nous séparer de précieuses compétences.

Madame la Ministre, Madame la Coordinatrice, nous sollicitons votre très haute bienveillance pour intervenir en faveur de la résolution de cet imbroglio avant la fin de l’année 2016. Nous vous demandons d’engager tout ce qui est en votre pouvoir pour trouver une issue honorable pour tout le monde et qui ne porte pas un coup fatal à la mise en œuvre d’une véritable politique vélo en France.

Nous nous tenons à votre disposition pour vous rencontrer dans les meilleurs délais.

Recevez, Madame la Ministre, Madame la Coordinatrice, l’assurance de nos meilleures salutations.

Signataires :

L’IKV réduite à la portion congrue. Communiqué.

La Loi de Transition Énergétique, adoptée le 13 août, a franchi un pas important en faveur du vélo en créant une « indemnité kilométrique vélo » (IKV) pour les salariés se rendant au travail. Coup de théâtre : un amendement adopté le 1er décembre en limite le montant exonéré d’impôt sur le revenu à 200 € par an, et affirme son caractère facultatif.

Avec l’ensemble des associations et organismes pro-vélo en France, le réseau des ateliers L’HEUREUX CYCLAGE s’indigne de ce revirement en pleine COP21, alors que le transport est, en France, à l’origine de 27% des émissions de gaz à effet de serre.

Le communiqué de presse com.presse sur indemnité km vélo

Signer la pétition

La subvention tarde, le réseau s’inquiète

L’Heureux Cyclage, réseau des ateliers participatifs et solidaires d’auto-réparation de vélos, rassemble les ateliers vélos depuis 2010.

Le Vieux biclou en fait partie depuis l’origine et le soutient depuis. Aujourd’hui, nous nous en faisons directement l’interprète en relayant le message suivant.

Communiqué de L’HEUREUX CYCLAGE

En 2014, on compte 130 ateliers en fonctionnement en France, et une trentaine en projet, totalisant plus de 50 000 adhérent·e·s, 200 emplois et 2000logo lhc bénévoles actif·ve·s. A travers le réemploi, le développement de l’usage du vélo, l’échange de savoirs, l’entraide et la solidarité, L’Heureux Cyclage et les ateliers vélos œuvrent activement pour la protection de l’environnement et pour une société plus juste, plus respectueuse, plus humaine.

Pour l’année 2015, L’Heureux Cyclage a sollicité le Ministère du Développement Durable, pour le soutenir sur ses projets, en particulier :

  • l’appui à la gestion des ateliers vélo : déploiement de dispositifs de formation, services informatiques, achats négociés, communication,
  • les initiatives et actions pour le réseau : développement d’une carte interactive des ateliers vélo, panorama, représentation des ateliers à l’échelle nationale,
  • l’appui à la coopération entre ateliers vélo : rencontres locales, accompagnement des projets naissants, partage d’information (Wiklou, site collaboratif).

La demande date du printemps 2015, sans qu’une réponse claire n’ait été apportée depuis. En effet, lors des différents échanges que nous avons eus, notre demande semblait toujours en cours d’étude. La fin de l’année approchant, nous nous inquiétons de ce silence !

€?

L’Heureux Cyclage travaille de concert avec le Ministère du Développement Durable, qui le soutient depuis 2012. Ce partenariat a permis au réseau de se développer, de se structurer et de faciliter la création et la structuration de nouvelles initiatives dans tous les territoires. L’Heureux Cyclage est un réseau jeune, en plein développement. Depuis sa création, le réseau connait un équilibre financier fragile. Il n’a donc, au cours de ses premières années d’existence, pas pu créer de fond de roulement qui lui permettrait de surmonter la non-obtention de cette subvention !

Pour toutes ces raisons, cette subvention est vitale pour l’équilibre économique du réseau. En ne bénéficiant pas cette année du soutien du MEDDE, c’est le projet du réseau, l’avenir des moyens humains qui y participent, le développement et la structuration de l’activité des ateliers vélos qui est mis en péril.

A l’heure où s’ouvre la COP21, L’Heureux Cyclage, unique réseau européen de mutualisation entre ateliers vélo, renouvelle sa demande de soutien financier auprès du MEDDE. Nous estimons que notre action ainsi que celle des ateliers vélo participatifs et solidaires, participe activement à la lutte contre le réchauffement climatique, et pensons donc que recevoir le soutien du MEDDE est justifié.

Pour L’Heureux Cyclage, Réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires

Charte

Dès 2010, le Vieux biclou a rejoint L’Heureux Cyclage, réseau francophone des ateliers vélo participatifs et solidaires.

ateliers LHC

Les ateliers vélo en France

L’intérêt d’un réseau? Mutualiser les compétences et les expériences pour en faire profiter le plus grand nombre et particulièrement les ateliers naissants. Ainsi le travail en commun et les moyens rassemblés ont permis le développement d’un logiciel de gestion en open source spécifiquement adapté aux problématiques des ateliers (gestion des stocks, de la caisse, des adhérents, mais aussi des salaires, factures, etc)

2 champs ont aussi été particulièrement développés grâce au réseau :

  • la formation (pédagogie dans les ateliers, gérer un atelier, …)
  • l’impact en terme de « déchets » (réemploi et recyclage de pièces détachées et vélos usagés)

Pour rejoindre l’Heureux Cyclage, plusieurs statuts sont envisageables. Le Vieux biclou a opté pour celui de « membre adhérent », se reconnaissant totalement dans la Charte qu’il convient de signer.

logo lhcCharte de L’Heureux Cyclage (Assemblée Générale extraordinaire du 3 /11/ 2012 à Nancy)

L’Heureux Cyclage est un réseau fédérant les ateliers sans but lucratif ayant chacun l’ensemble des objectifs suivants:
– Favoriser la pratique du vélo au quotidien.
– Remettre en circulation des vélos délaissés, réemployer les pièces détachées et recycler les matières premières.
– Échanger les savoir-faire pour favoriser l’autonomie des cyclistes : la vélonomie.

Ainsi les ateliers vélo participatifs et solidaires mettent à disposition des outils, des pièces détachées et des conseils pour permettre aux cyclistes de réparer eux-mêmes leurs vélos.

Leurs activités, volontairement accessibles à tous, sont développées dans une démarche locale, solidaire et conviviale.
L’Heureux Cyclage veut permettre l’échange d’expériences, la mutualisation des connaissances afin de favoriser la création d’ateliers vélo et soutenir leur développement.

Les ateliers vélo signataires de cette charte s’engagent dans cette dynamique.

Télécharger la Charte charte_du_reseau_version_nancy_2012_

Rencontres de l’heureux cyclage Toulouse 2014

logo heureux cyclage

Cette année, nous nous sommes déplacés en force aux rencontres de l’heureux cyclage à Toulouse : Marylène, Rachid, Dominique, Thierry et Christophe étaient présents pour pariticper à ce temps fort du réseau des Ateliers.

Un grand merci à l’organisation toulousaine pour l’organisation de ces 6èmes rencontres de l’heureux cyclage.

Voici un petit résumé (non exhaustif) en vidéo :

Rencontres de l’heureux cyclage – Toulouse 2014 from christophe le roux on Vimeo.

Merci à Pierre qui nous a guidé dans toulouse lors de la course sauvage et lente et sans qui on aurais bien galéré je pense…

 

 

HEUREUX CYCLAGE 2014 : les rencontres en février à Toulouse !

Les sixièmes rencontres de L’Heureux Cyclage

Chaque année ont lieu les rencontres (inter)nationales des ateliers vélo du réseau L’Heureux Cyclage. L’occasion de discuter de problématiques, d’expériences et de projets communs et également de faire le point sur les projets du réseau. Mais aussi de visiter une ville, discuter, rencontrer, revoir les copains, s’amuser, etc!

Rendez-vous en février à Toulouse

Jusqu’à présent, ces rencontres avaient lieu à l’automne mais il a été décidé à Nancy

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

en 2012, de décaler celles-ci en début d’année à partir de 2014. Les sixièmes rencontres de L’Heureux Cyclage auront donc lieu du jeudi 20 (et même avant) au dimanche 23 février 2014. Nous aurons l’honneur d’être accueillis par une équipe toulousaine qui a déjà commencé à nous préparer un accueil du tonnerre !

S’inscrire? En savoir plus ? : TOULOUSE 2014

Réseaux

Nos différents réseaux

Pour mutualiser nos compétences, nos expériences, partager nos projets, nos difficultés, nos ambitions, donner du poids à nos actions, s’affirmer comme interlocuteur, inventer des projets, … nous avons choisi d’être partie prenante de certains réseaux associatifs.

  • Le Vieux biclou est affilié à l’Heureux Cyclage, réseau national des ateliers vélo participatifs et solidaires : http://www.heureux-cyclage.org
  • De même l’association a rejoint coopere34, le réseau départemental des associations d’éducation à l’environnement et au développement durable : http://coopere34.org
logo l'heureux cyclage logo_COOPERE_ fub