Du poivre moulu dans les moufles !

Olivier Razemon vient de publier sur son blog une opportune série de bons tuyaux pour continuer à rouler à vélo en dépit du grand froid qui s’abat en ce moment sur nos pédales.

Empruntés à nos amis cyclistes du Canada, ces conseils, parfois surprenants comme le poivre dans les moufles, se révèlent précieux.

(Eh! J’avais les mêmes moufles pour rouler en mob’! Ouais j’avoue : ado, avant la grande illumination, la prise de conscience cosmique, la révélation suprême du vélo quoi, j’ai eu une Peugeot 103…)

L’adepte du vélo d’hiver préfère « les moufles aux gants, parce que les doigts se réchauffent davantage lorsqu’ils sont regroupés ». Mme Lebeau dévoile même « un truc de grand mère : du poivre fraîchement moulu dans les gants et les chaussettes stimule la circulation sanguine. Ça marche vraiment! » Remarque judicieuse de Tatiana Weimer, une lectrice: « il ne faut pas oublier de se laver les mains avant de s’essuyer l’inévitable larme due au froid ! »

Vous avez bien noté : du poivre certes, mais frais et moulu! On attend vos témoignages 😉

La preuve par l’exemple (sans poivre)

Une réflexion au sujet de « Du poivre moulu dans les moufles ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *