Montpellier : 22 v’la « Ville à vélo »… 22e édition, le … 22!

Programme de « Ville à Vélo » , dim 22 octobre 2017

• 9h30 : RV à l’entrée du parc Méric, petit déjeuner de 9h30 à 11h15 pour le public
• 10h : Premier départ
• 10h-15h : animations gratuites, trottinette, kart à pédales, accrobranche, BMX , Pêche
• 15h : fin de la manifestation

A noter la possibilité de venir en …voiture.

Le parcours de la 22e édition de Ville à vélo.

Le vélo ne vaut-il pas quelques mètres d’autoroute?

Lettre ouverte à Ségolène Royal et Sylvie Banoun.

logo-lhc fub logo-depart-et-reg-cyclables logo-france-velotourismeht

En cette mi-décembre, toujours aucune nouvelle des subventions nationales 2016 attendues par 5 têtes de réseaux pro-vélo, dont la FUB et l’Heureux cyclage, auxquels le Vieux biclou adhère.

Le montant total de ces financements – soit la somme de 230 000 € – représente à peine l’équivalent de 37 mètres d’autoroute, ou 16 mètres de tram, ou encore 58 Vélibs

Voici la lettre ouverte adressée, le 8 décembre, au Ministère de l’Environnement.

  😡

Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, 
Madame la Coordinatrice Interministérielle pour le développement de la marche et de l’usage du vélo,

Vous le savez, le vélo est un mode de transport comme les autres. À la différence près qu’il est beaucoup moins cher et présente de plus nombreux bénéfices pour notre société. À l’échelle européenne, ses externalités directes et indirectes sont estimées à 513 milliards d’euros. Au niveau français, le report modal d’une voiture particulière vers le vélo ou le VAE fait économiser 5 000€/an aux ménages et la remise en selle des français permettrait de stopper la perte d’espérance de vie due à la sédentarité, la pollution, la dégradation de l’environnement, etc. Les itinéraires cyclables, supports de mobilité durable et de tourisme, sont créateurs d’activité économique, d’emplois non délocalisables et de tout un pan de services qui peuvent croiser d’autres champs comme l’économie sociale et solidaire ou l’économie circulaire. En cette période de pic de pollution généralisée en France, la solution vélo mériterait d’apparaître comme une grande cause nationale.

Depuis 2006, la pertinence du vélo était confirmée par la création de la coordination interministérielle pour le vélo. L’État organisait ainsi ses moyens pour une meilleure cohérence de l’action publique, constituant en parallèle un important réseau de partenaires publics, privés, associatifs, impliqués dans des missions d’intérêt général. Nos associations d’usagers (FUB, AF3V, L’Heureux Cyclage), de collectivités (DRC) ou de professionnels (FVT), assurent un important relais des politiques nationales sur l’ensemble du territoire français.

En 2015, alors même que la France préparait la COP 21, conclue par l’Accord de Paris sur le Climat, nous avions déjà été inquiets quant à l’appui de votre Ministère à nos actions. Les notifications de subventions n’ont en effet été transmises qu’en novembre, et certaines même en décembre. Nous pensions cette situation exceptionnelle et espérions une confiance retrouvée pour mener sereinement nos actions en 2016. La situation s’est au contraire aggravée. Le mois de décembre 2016 est déjà bien entamé et nous n’avons reçu aucune notification des subventions vélo dont les demandes ont été adressées depuis le début de l’année.

Nous sommes extrêmement surpris de la désinvolture du Ministère et de la Coordination vis-à-vis des actions menées par nos associations. Grâce aux engagements et aux énergies rassemblés en leur sein, nos structures accompagnent et assurent la promotion du vélo, rendent de véritables services aux citoyens, mènent des missions de service public, compensant quelquefois le désengagement de l’État sur des missions d’animation nationale (mission nationale véloroutes et voies vertes, marquage des vélos avec le Bicycode pour prévenir le vol par exemple).

Dans le contexte de l’Accord de Paris sur le Climat et des derniers engagements de la COP 22 pour des mesures concrètes de mise en œuvre, nous connaissons votre intérêt pour nos actions qui s’inscrivent totalement dans l’objectif de limiter la hausse des températures. En matière de transports, le vélo est sûrement le véhicule le plus climato-compatible.

La situation incompréhensible dans laquelle votre Ministère place nos structures est en contradiction totale avec les valeurs et les objectifs nationaux affichés par la France. Les atermoiements de l’État sur des subventions modestes, de bon sens et de portée nationale évidente, mettent aussi en cause 6 emplois au sein de structures déjà petites. Des associations aux budgets serrés ont engagé leurs actions 2016 sur la base de financements… qui ne seraient pas au rendez-vous ! Ces actions font l’objet d’investissements importants de notre part. A aucun moment au cours des derniers mois, le Ministère n’aura suggéré aux partenaires que nous sommes, d’envisager des alternatives. Aujourd’hui, sans les subventions de votre Ministère, nos projets sont rendus irréalisables et l’équilibre de nos structures est mis en péril en même temps que leur capacité à accompagner les politiques affichées par l’État. Votre silence toute l’année et l’absence de réponse en décembre font planer une menace imminente sur l’ensemble du mouvement vélo au niveau national.

La situation est donc grave. Le Ministère de l’Environnement, qui abrite en son sein une coordination dédiée aux modes actifs, ne serait-il plus en mesure de soutenir les organismes qui assurent une grande partie du travail en proximité ? Au-delà des effets humains, nous dénonçons le caractère affligeant de cette situation totalement inédite. Nous souhaiterions connaître les raisons de ce « traitement de faveur ». Êtes-vous réellement prêtes à endosser la responsabilité de cette Bérézina ? Si tel est l’objectif du Ministère, nous en serions totalement ébranlés, car au-delà des postes, nous aurions à nous séparer de précieuses compétences.

Madame la Ministre, Madame la Coordinatrice, nous sollicitons votre très haute bienveillance pour intervenir en faveur de la résolution de cet imbroglio avant la fin de l’année 2016. Nous vous demandons d’engager tout ce qui est en votre pouvoir pour trouver une issue honorable pour tout le monde et qui ne porte pas un coup fatal à la mise en œuvre d’une véritable politique vélo en France.

Nous nous tenons à votre disposition pour vous rencontrer dans les meilleurs délais.

Recevez, Madame la Ministre, Madame la Coordinatrice, l’assurance de nos meilleures salutations.

Signataires :

La subvention tarde, le réseau s’inquiète

L’Heureux Cyclage, réseau des ateliers participatifs et solidaires d’auto-réparation de vélos, rassemble les ateliers vélos depuis 2010.

Le Vieux biclou en fait partie depuis l’origine et le soutient depuis. Aujourd’hui, nous nous en faisons directement l’interprète en relayant le message suivant.

Communiqué de L’HEUREUX CYCLAGE

En 2014, on compte 130 ateliers en fonctionnement en France, et une trentaine en projet, totalisant plus de 50 000 adhérent·e·s, 200 emplois et 2000logo lhc bénévoles actif·ve·s. A travers le réemploi, le développement de l’usage du vélo, l’échange de savoirs, l’entraide et la solidarité, L’Heureux Cyclage et les ateliers vélos œuvrent activement pour la protection de l’environnement et pour une société plus juste, plus respectueuse, plus humaine.

Pour l’année 2015, L’Heureux Cyclage a sollicité le Ministère du Développement Durable, pour le soutenir sur ses projets, en particulier :

  • l’appui à la gestion des ateliers vélo : déploiement de dispositifs de formation, services informatiques, achats négociés, communication,
  • les initiatives et actions pour le réseau : développement d’une carte interactive des ateliers vélo, panorama, représentation des ateliers à l’échelle nationale,
  • l’appui à la coopération entre ateliers vélo : rencontres locales, accompagnement des projets naissants, partage d’information (Wiklou, site collaboratif).

La demande date du printemps 2015, sans qu’une réponse claire n’ait été apportée depuis. En effet, lors des différents échanges que nous avons eus, notre demande semblait toujours en cours d’étude. La fin de l’année approchant, nous nous inquiétons de ce silence !

€?

L’Heureux Cyclage travaille de concert avec le Ministère du Développement Durable, qui le soutient depuis 2012. Ce partenariat a permis au réseau de se développer, de se structurer et de faciliter la création et la structuration de nouvelles initiatives dans tous les territoires. L’Heureux Cyclage est un réseau jeune, en plein développement. Depuis sa création, le réseau connait un équilibre financier fragile. Il n’a donc, au cours de ses premières années d’existence, pas pu créer de fond de roulement qui lui permettrait de surmonter la non-obtention de cette subvention !

Pour toutes ces raisons, cette subvention est vitale pour l’équilibre économique du réseau. En ne bénéficiant pas cette année du soutien du MEDDE, c’est le projet du réseau, l’avenir des moyens humains qui y participent, le développement et la structuration de l’activité des ateliers vélos qui est mis en péril.

A l’heure où s’ouvre la COP21, L’Heureux Cyclage, unique réseau européen de mutualisation entre ateliers vélo, renouvelle sa demande de soutien financier auprès du MEDDE. Nous estimons que notre action ainsi que celle des ateliers vélo participatifs et solidaires, participe activement à la lutte contre le réchauffement climatique, et pensons donc que recevoir le soutien du MEDDE est justifié.

Pour L’Heureux Cyclage, Réseau des ateliers vélos participatifs et solidaires

Parole antivol

Article paru dans l’édition montpelliéraine de 20mn.

Où l’on découvre quelques tuyaux pour réduire le risque de vol de votre monture favorite.

Dont des propos prêtés à Dominique, coordinateur du Vieux Biclou, recueillis il y a … presque 2 ans, lors de l’opération gravage à la Fac, mais qui restent d’actualité!

20mn 20150423

Et quelques semaines auparavant, en mars, dans le supplément loisirs Midilibre, un petit tour d’horizon d’activités sur le mode « Do it yourself » faisait sa place au Vieux biclou : l’embarras  du choix!

midilibre loisirs 03-2015

 

Campus en 7 secondes !

La présentation la plus rapide jamais effectuée de notre atelier Campus! Tour d’horizon, par Campus Mag-LR, de l’offre associative pour les étudiants de l’UM.

video campus2015

Pour voir directement, cliquez ICI et rendez-vous à la 3eme minute et 3 secondes. Attention, ça bombarde! (si seulement on remontait aussi vite nos vieilles bécanes … 😉

 

Le vélo à montpellier : reportage france 3

Ci dessous le lien pour accéder au reportage de france3 sur le vélo à Montpellier :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2014/12/03/le-velo-va-t-il-doubler-la-voiture-montpellier-605110.htmlla com' à Montpellier

Intéressant, même si on ne parle pas du Vieux biclou!

Petit article, grandes pensées !

Dans son dossier consacré aux (réparations) vélos en avril 2014, la Gazette avait fait un petit focus sur le Vieux biclou

3gazette mpt 04-2014

Rebelote début mai, elle consacre quelques lignes à l’atelier mobile que Thierry, notre technicien animateur cycle anime à la MPT Colucci tous les 15 jours. Ses interventions réunissent généralement parent(s) et enfant(s)

article Gaz Mpt mai2014

Un petit article certes, mais de grandes et belles pensées !

Vélo gravé, vélo protégé : opération UM2

A l’initiative de sa DEAC, Direction de l’Environnement, de l’Accueil, et du Cadre de vie, l’Université de Montpellier 2 a décidé une opération d’envergure contre le vol de vélos sur le campus: « le gravage Bicycode ». Bonne nouvelle. Elle aura lieu en avril. Autre bonne nouvelle : c’est le Vieux biclou qui se voit confier la conduite des opérations !

etiquettev2-20deg

L’opération sera gratuite et limitée dans un premier temps aux seuls usagers de l’UM2 : étudiants, personnels et professionnels associés. Mais une convention ultérieure entre la Fac et le Vieux biclou devrait permettre d’étendre le bénéfice du gravage, à coût modique, à d’autres publics.

En savoir plus avec cet article du LIEN, le journal interne de l’UM2 : lien Um2 mars 2014 bicycode

En résumé, le Bicycode est un dispositif de prévention du vol de vélo. Il est géré par nos amis de la FUB, Fédération des Usagers de la Bicyclette. Il s’agit d’attribuer un numéro unique à chaque vélo, gravé sur le cadre. Ce numéro est assorti d’un Passeport personnel. un peu comme la carte grise d’une bagnole. Une fois le vélo gravé, il convient de déclarer son numéro en ligne, sur la  base de données Bicycode.

Intérêt ?

  • la dissuasion : le voleur devrait aussi remettre à  l’acheteur potentiel le passeport justifiant qu’il est bien le propriétaire légitime
  • la recherche : une fois le vol déclaré, les recherches sont grandement facilitées pour les services de police,  qui peuvent immédiatement savoir si dans leurs »stocks » figure votre « vélo envolé » et si vous en êtes bien proprio!

Mais le Bicycode n’empêche sûrement pas l’usage d’un bon antivol correctement utilisé!

www.bicycode.org

Montpellier ville à vélo 2013

A l’occasion de la 18ème édition de ‘ville à vélo’,  la Gazette de Montpellier a consacré deux articles à l’évènement. Le Vieux biclou était présent.

Et vous pourrez reconnaitre 3 de nos adhérents dans les 6 portraits que l’hebdomadaire a consacré aux vélos un peu « bizarres » (si vous y parvenez, désolé, il n’y a rien à gagner!)

article_gazette_03102013 article_gazette_03102013_2